English

© 2017 Clinique de chirurgie esthétique
All Rights Reserved.

Les chirurgies des seins

FAQ - Les chirurgies des seins

Docteur, j'ai peur que mes seins soient trop gros après la chirurgie!

C'est souvent la remarque qui revient et qui peut parfois engendrer des déceptions selon le choix des implants. L'essai au bureau de sizers (prothèses remplies de gel) ou de sachets de riz à la maison peut donner une idée du volume d'implants que vous désirez.

Il faut également tenir compte de plusieurs facteurs à savoir votre taille, votre poids, la largeur et la forme du thorax, la qualité de la glande mammaire que vous avez déjà. Votre chirurgien pourra vous expliquer quelles prothèses sont disponibles (gel, eau saline), la forme de celles-ci (ronde, en goutte) et la surface externe (lisse, texturée).;

Souvent les patientes regrettent de ne pas avoir choisi une prothèse un peu plus grosse. Le chirurgien est là pour vous assister le mieux possible grâce à son expérience.

Les prothèses sont-elles garanties ? Qu'arrive-t-il s'il y a un bris ?

Les prothèses à l'eau saline ont une durée de vie d'environ 15 ans. Depuis le moratoire sur les prothèses de silicone en 1992, la grande majorité des chirurgiens plasticiens ont placé des prothèses à l'eau saline chez des milliers de patientes. À ce jour, nous avons un très faible taux de dégonflement des implants. Si la prothèse est rupturée, l'eau saline est réabsorbée par le corps et éliminée sans conséquence. Le sein contenant une prothèse défectueuse perd peu à peu de son galbe et une asymétrie entre les deux seins devient évidente. La prothèse peut être remplacée rapidement, souvent avec une simple anesthésie locale. La prothèse de gel peut être suivie par une résonance magnétique à intervalle de 3-4 ans, tel que recommandé. Il peut se former une cicatrice plus ferme autour de l'implant défectueux.

Docteur, je veux que mes seins soient plus rapprochés. Je veux avoir un « clivage » entre les 2 seins.

En fait, les seins ne peuvent être changés de place. Ils sont placés sur une cage thoracique semi-courbe et regardent de façon oblique vers l'avant. Pour rapprocher les seins vers le milieu, il s'agit plutôt de mesurer adéquatement l'espace entre le milieu du thorax et le côté externe du sein. La prothèse choisie doit présenter une circonférence qui comble adéquatement cet espace, donnant ainsi un galbe interne et externe

Quels sont les moyens pour s'assurer d'un bon résultat, i.e. un sein souple, d'aspect naturel au toucher, et d'un volume approprié ?

D'abord des mesures adéquates des seins et du thorax permettent de déceler les anomalies anatomiques et les asymétries à corriger. La prothèse choisie doit être adaptée au thorax de la patiente et à l'espace à combler. Plusieurs types de prothèses (profil bas, moyen, élevé) sont disponibles et votre chirurgien pourra vous conseiller sur le meilleur choix pour vous. Une fois la chirurgie effectuée, des massages des seins peuvent aider à garder la souplesse du sein. Une bande thoracique placée au haut du thorax dans les premières semaines de guérison permet de garder les implants à la bonne place, soit derrière le sein, et éviter qu'ils soient trop hauts à cause du muscle pectoral. Il existe également certains médicaments qui peuvent assouplir la cicatrice interne autour de l'implant. Votre chirurgien vous conseillera au fur et à mesure que la guérison progresse.

Pourquoi placer une prothèse par-dessus le muscle ou en dessous du muscle ?

Les prothèses à l'eau saline, en raison de leur enveloppe plus épaisse et rigide, doivent généralement être placées sous le muscle pectoral pour un meilleur recouvrement. Elles peuvent quand même être palpables sous le sein et parfois en latéral.

Les prothèses en gel cohésif, de par leur souplesse et consistance plus naturelle, peuvent être placées sur ou sous le muscle. Les culturistes et autres adeptes du « body building » préfèrent des implants sur le muscle pour éviter leur déplacement visible à la contraction du pectoral. Les patientes plus délicates, avec moins de graisse sous la peau, ont intérêt à choisir la prothèse de gel qui, placée sous le muscle, est moins palpable et risque moins de montrer des vagues sous la peau.

À cause des grossesses, mon sein est plus tombant. Dois-je nécessairement subir un redrapage, ce qui inclue plus de cicatrices visibles ?

Des mesures adéquates sont prises lors de l'entrevue avec votre chirurgien pour analyser le problème à corriger. Il y a des normes à respecter en esthétique pour obtenir un bon résultat. Par contre, le bon jugement des chirurgiens permet d'adapter une chirurgie selon chaque patiente. La physionomie de chacune, à savoir le poids, la taille, la forme du thorax, le type de peau, le goût de la patiente, bref plusieurs facteurs peuvent être considérés.